La Communauté Coeur Haute Lande primée pour sa politique de Transition Energétique !

La Communauté Coeur Haute Lande primée pour sa politique de Transition Energétique !
Dans la continuité de l’ex communauté de communes de la Haute Lande, et sous l’impulsion du Vice-Président Patrick SABIN, la communauté de communes Cœur Haute Lande fait de sa politique de Transition Energétique l’une de ses priorités.

Durant un mois, Cœur Haute Lande a participé aux côtés de Start-Up, associations et de collectivités au concours « My Positive Impact » initié par la fondation pour la Nature et l’Homme, créée par Nicolas HULOT en 1990, et l’Union nationale des Centres Permanents d’Initiatives à l’Environnement.

Initié en 2015, My Positive Impact est un concours de valorisation des solutions pour le climat, qui ambitionne de faire de ces inspirations, trop souvent expérimentales ou méconnues, les standards de demain en leur offrant la visibilité qui leur manque. De quoi attirer investisseurs, compétences, débouchés, partenaires, nouveaux clients.

La communauté de communes Cœur de Haute Lande s’engage dans la transition énergétique

Avec ses plus de 15 000 habitants, ses 26 communes et des entreprises locales motivées, la communauté de communes Cœur de Haute Lande s’engage dans la transition énergétique. Son pari ? Associer et mobiliser tous les acteurs, publics et privés, pour dépasser les conflits d’usage et choisir les bonnes solutions. Son objectif : valoriser les ressources présentes sur le territoire (soleil, biomasse, déchets…) et leur potentiel pour créer des filières adaptées à la réalité du territoire et dimensionnées aux besoins énergétiques des acteurs.

Première pierre de l’édifice : la société d’économie mixte et Energie partagée TEPOS de la Haute Lande, créée en 2015, qui regroupe la communauté, les communes, deux industriels engagés dans la transition écologique et les citoyens regroupés en coopérative, qui détiennent 25% du capital. Avec l’installation de panneaux photovoltaïques sur les bâtiments publics, la SEM produit de l’énergie verte locale et finance l’ingénierie nécessaire pour inventer et réaliser les autres projets du territoire.

Une plate-forme de valorisation de la biomasse est en préparation avec les nombreuses parties prenantes (intercommunalités, papetier, gestionnaire d’autoroute, agriculteurs, entreprises, institutions publiques…) et partenaires techniques. Elle permettra de valoriser les déchets verts (y compris des particuliers), de créer une filière de compostage destinée aux agriculteurs locaux (le sol de la région nécessite aujourd’hui beaucoup d’engrais azotés), d’alimenter les chaufferies au bois existantes ou à venir, de créer les conditions favorables à la création d’une filière de méthanisation, etc.

Un projet fédérateur

Cette dynamique de territoire autour d’un projet fédérateur, adapté aux atouts et contraintes de chacun, pourvoyeur d’emploi et favorisant l’autonomie énergétique, n’est-elle pas un modèle de développement pour tous ceux désireux de s’engager dans la transition écologique ?

Aujourd’hui, à la clôture de ce concours, nous remercions les nombreux votants qui nous offrent d’être Lauréat avec le Prix du public et la 1ère place dans la catégorie « Collectivités ».